Latecoere

Convention de revitalisation de l’entreprise Latécoère

Située à Gimont, l’entreprise Latécoère a signé une convention de revitalisation le 10 septembre 2021, avec des objectifs territoriaux et économiques. Ce mardi 29 mars se tenait un second comité de pilotage, auquel l’UPG a pris part avec la participation de sa déléguée générale, Stéphanie Reina.

Cette convention de revitalisation fait suite au difficultés rencontrées par l’entreprise gimontoise. Le comité de pilotage du 29 mars permet de faire un point d’étape sur les objectifs de la convention.

En effet, Latécoère a pu sauver 30 postes sur les 88 licenciements prévus. Sur les postes restant, 23 ont bénéficié d’un plan de départ volontaire, 8 personnes ont été reclassées au sein de l’entreprise. 16 licenciements ont eu lieu en Juillet 2021. Enfin, 3 personnes devraient être licenciées mais bénéficient pour l’instant de missions temporaires au sein de l’entreprise Latécoère dans le cadre d’un surcroît d’activité.

En tout, c’est 37 personnes qui ont souhaitées être accompagnées par la cellule de reclassement de BPI pour trouver une solution de reclassement pérenne.

La convention de revitalisation

L’entreprise aéronautique a mobilisé, dans le cadre de la convention de revitalisation, 111 960€ sur une durée de 18 mois afin de compenser la perte de ces emplois sur la Communauté de Communes Arrats Gimone. Lors de la première réunion, l’Union Patronale avait demandé à étendre la convention de revitalisation au-delà de Gimont, en direction d’Auch, si l’ensemble des actions prévues laissaient des sommes à mobiliser.

Cette somme a été répartie sur deux axes principaux : L’appui aux PME et l’appui aux projets structurants.

L’appui aux PME

Sur les 111 960€, 90 000€ sont destinées aux PME gersoises de la communauté de commune Arrats Gimone pour créer 30 emplois à raison de 4 emplois maximum par entreprise. Divers secteurs d’activité ont pu bénéficier de ce dispositif : industrie, services à l’industrie, artisanat et commerces.

Il reste aujourd’hui seulement 3000 € à mobiliser.

L’appui aux projets structurants

Sur cet axe, c’est 22 000€ qui ont été mobilisés. Ainsi, le Groupement d’Employeurs Portes de Gascogne a perçu près de la moitié de l’enveloppe pour aider la directrice dans son développement commercial et dans la structuration de son offre.

Les 11 328€ restant sur cet axe seront affectés soit à l’acquisition d’un véhicule pour la ludothèque, soit réaffectés au premier axe (c’est-à-dire l’appui aux PME de manière à créer des emplois sur le territoire).

 

 

Laisser un commentaire